Femme-Médecines

Que signifie donc être Femme-Médecines ?

Une Femme-Médecines amérindienne est une personne qui a reçu des transmissions, des secrets, des pouvoirs de guérison, des médecines. Au sens amérindien du terme, médecines signifie pouvoirs, pas médicaments. Cela signifie que j’ai reçu par des dons, des transmissions, des pouvoirs de soulager ou guérir par diverses techniques (plantes, huiles essentielles, musique ou par les mains).

Une Femme-Médecines peut être assimilée à une chamane. Mais je n’aime pas ce terme.

Le chamanisme est en vogue actuellement. On trouve de tout, des gens qui font des choses exceptionnelles et d’autres qui font n’importe quoi.

Une chamane ou une Femme-Médecines se sert de ce qui l’entoure, la nature, les énergies, les éléments, les planètes, les plantes, le son, les entités même, pour avoir une réponse efficace à la problématique de son patient. Cela passe très souvent par le corps. Il s’agit d’une thérapie très efficace et sans douleur. Mais attention, une Femme-Médecines n’est pas un médecin et ne doit se substituer à la médecine allopathique. Il s’agit d’un complément.

Je pratique donc des soins, en cabinet ou en stages avec ces techniques, que je conjugue avec mon savoir de psychologue, victimologue et j’ai créé une technique unique : la psychologie Maïeutico-sensitive®.

J’ai décidé de vivre mon rêve d’enfant : aller rencontrer des Natifs, sur leur sol. La vie et l’univers se sont chargés de m’offrir ce cadeau. Et comme un cadeau n’arrive jamais seul, le nom Médecines : PLUME DE LOUVE m’a été transmis.

J’ai pu créer des liens extrêmement forts avec des membres d’une petite tribu du Montana : les Crows.

J’ai plusieurs amis qui vivent sur la réserve, mais l’un d’eux m’a permis de raconter son histoire dans un livre, ce qui a fait de moi un écrivain. Ce livre s’appelle : « Le fils de l’Oiseau-Tonnerre » aux Editions Vega/Tredaniel

C’est comme cela que je suis devenue écrivain.