Evénement du 29/30 septembre 2018 « Le Fils de l’Oiseau Tonnerre chante et raconte »

Kévin Dust, Sylvie Micheli, Kian Dust (photo de José Mancheno)

Cet article pourrait commencer par … « Il était une fois … un rêve d’enfant … », le rêve d’une petite fille émerveillée et passionnée par toutes les histoires qui racontent les indiens d’Amérique, leur culture, leurs traditions … Dans ses rêves éveillés, elle disait tout haut, qu’un jour elle partirait rejoindre les indiens et qu’elle vivrait avec eux, dans leur tipi … Et cette petite fille a grandi … elle est devenue une femme, une épouse, une maman … Elle a fait son petit chemin de vie mais cette passion pour le peuple amérindien ne l’a jamais quitté …

Un coup du destin, l’année où elle va fêter ses 40 printemps, une rencontre …

La rencontre avec Sylvie Micheli, écopsychologue, victimologue et auteure du livre « Le Fils de l’Oiseau Tonnerre – l’héritage ancestral transmis par un indien Crow », qui venait juste d’être publié.

Entre ces deux femmes, un coup de cœur, une passion commune …

La petite fille rêveuse, devenue adulte, dévore en 48h le livre de Sylvie Micheli … Son rêve d’enfant ressurgi alors comme une étincelle et vient raviver la flamme dans son cœur et son âme …Elle est profondément touchée, bouleversée, émue, par l’histoire de Kévin Dust, indien Crow, racontée par la superbe plume de Sylvie. Elle propose alors à Sylvie, de lui créer une page Facebook « Sylvie Micheli, Auteure » afin de promouvoir son livre, pour faire connaître l’histoire de Kévin, et la situation des indiens dans les réserves en Amérique.

Les deux femmes, d’un même élan, décident de mettre en place et d’organiser un événement privé, en pleine nature, sur les terres de cette « petite fille », à l’occasion de la sortie du livre, avec la présence de Kévin Dust.

C’est à l’aube de l’automne, que cette rencontre a eu lieu, avec pas moins d’une cinquantaine de participants.

Kévin Dust, venu avec son fils Kian, et Sylvie Micheli, l’Auteure du livre qui retrace sa vie. Un homme et une femme venus partager une culture, depuis le Montana ; un indien Apsaalooka, Enfant de l’Oiseau Tonnerre ; un Amérindien venu partager son amour pour la Terre, la Terre-Mère ; son amour pour la nature, pour la sagesse, mais aussi pour parler des difficultés de son peuple, de sa tribu : les Crows.

Kévin Dust, un Natif venu parmi Nous, ici, entre les collines des Corbières et du Minervois, qui aurait pu le croire … C’est avec un discours empreint d’émotion que « nifa » (pseudonyme) a accueilli sur ses terres Kévin, Kian et Sylvie, ainsi que tous les participants à cet événement ; c’est avec des larmes de bonheur qu’elle a expliqué qu’elle venait de fêter ses 40 ans quelques jours plus tôt et que son rêve d’enfant venait de se réaliser … D’autant que la réalité a eu une action plus forte et touchante, plus symbolique, puisque ce n’est pas la petite fille émerveillée et rêveuse qui est partie dans le Montana, mais ce sont eux qui sont venus à sa rencontre, sur ses propres terres … Le plus cadeau qu’elle ne pouvait espérer pour ses 40 printemps !

Kévin Dust, venu réaliser son rêve de petite fille, découvrir cette culture, avec un vrai indien …

Des ateliers ont été proposés l’après-midi : création d’attrapes-rêves, fabrication de porte graines pour les oiseaux de la nature, initiation slackline, atelier Beat Box avec Kian Dust …

C’est en fin d’après-midi, que Kévin et Kian ont fait leur grande entrée, en portant fièrement le drapeau Crow, devant un public émerveillé, du plus petit au plus grand ! Kévin a chanté l’hymne de son drapeau, son chant, sa voix, faisait écho avec les collines et le soleil couchant … Un moment suspendu dans le temps … On a pu voir des larmes d’émotions couler sur de nombreux visages … Kévin a ensuite fait une démonstration de la danse aux cerceaux, puis il a invité tout les spectateurs à danser, main dans la main, dans un grand cercle, une immense ronde : la Danse de l’Amitié ; ce fut alors, des larmes de joie, des sourires éblouissant chaque visage, des éclats de rire et un moment d’intenses émotions où tout le monde a été transporté !

Une séance de dédicace du livre a ensuite eu lieu, suivi d’un concert de Beat Box par Kian Dust qui a un talent incroyable, devant des enfants et des adultes bouche bée.

Puis une veillée autour du feu, tous ensemble, à échanger, à partager, à se rencontrer … bercés par les témoignages poignants de Kévin, de son histoire … enveloppés par ses chants amérindiens au son de son tambour …

Ce qui est sûr, c’est que personne ne pourra oublier, cette journée, cette soirée, cette veillée, au coin du feu, avec les étoiles, avec cette musique, prenante, tribale, touchante …

On était plongé dans une autre époque, dans un autre monde, et quand nous sommes tous partis, le lendemain, nous avons eu ce sentiment d’être un petit peu loin de tout ; c’était parce que l’on avait été tellement près les uns les autres ; et c’est tellement rare, à notre époque, dans ce monde, de se sentir proche, aussi près, avec des gens, comme ça … Que finalement, on n’avait qu’une envie, c’était de rester là et de suspendre le temps …

Comme dans le film « Lucy » de Luc Besson, on aurait balayé le temps pour revenir ici, ( l’on peut apercevoir Kévin au milieu qui joue en tant qu’acteur dans ce film )… Mais Nous ce qui est sûr c’est qu’on n’aurait pas changé d’époque !

Ce que je peux vous résumer de cet événement, c’est que les gens qui étaient là, sont repartis avec un cœur différent ; celui des Amérindiens ; celui des indiens Apsaalooka.

Vidéo reportage de l’événement : https://youtu.be/-ziQyYclgEk

Kévin Dust, photo de José Mancheno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *