« Exposez-vous à vos peurs les plus profondes et après celà, la peur ne pourra plus vous atteindre » Jim Morrisson

Ce stage en bref : un rituel Lakota exceptionnellement autorisĂ© en France. 3 jours et 2 nuits en pleine nature pour affronter ses peurs. Stage initiatique uniquement pratiquĂ© aux USA sauf autorisation par les tribus enseignantes….

Le Tiyoweh est un rituel Sioux, Lakota, qui permet d’affronter ses peurs les plus fondamentales, tout en restant en sĂ©curitĂ©.Il s’agit d’un rituel que j’ai pratiquĂ© Ă  plusieurs reprises, et que je vous propose de dĂ©couvrir, ou de redĂ©couvrir, sous ma guidance….

En cette pĂ©riode intense de peurs et d’angoisses, c’est un mouvement intĂ©rieur qui vous permettra de retrouver l’Ă©quilibre, la sĂ©rĂ©nitĂ©, la confiance. Ce rituel se dĂ©roulera en pleine nature, durant 3 jours et demi.

Vous serez au centre d’un cercle mĂ©decines que vous construirez avant de vous connecter Ă  la part de votre ĂŞtre la plus enfouie en vous, Ă  vos conditionnements, vos blocages, vos peurs, vos rĂ©sistances, afin de les libĂ©rer.

Mes guides et moi vous guiderons vers la plus belle partie de vous-même, en toute sécurité.

Vous voulez connaitre mon parcours de Femme- MĂ©decines ?

De quoi parle-t-on ?

Il s’agit d’un stage qui compile les enseignements Lakota, Cherokee et Apache. Quelque chose qui n’existe nulle part ailleurs.

Dans la tradition spirituelle des amĂ©rindiens, nous avons observĂ© que nous faisions tous l’expĂ©rience de grands chagrins, de dĂ©sirs, d’Ă©preuves, de moments d’exultation ou de tribulations, que ces expĂ©riences renforcent notre capacitĂ© Ă  supporter ce qui nous arrive et nous amènent Ă  rechercher une comprĂ©hension plus profonde des choses. Ces Ă©vĂ©nements qui nous propulsent, interviennent Ă  des moments diffĂ©rents pour chacun.

Les enseignements qui en rĂ©sultent sont des rites de passage : ces plongĂ©es dans l’incertitude ou le chaos nous donnent des occasions exceptionnelles de dĂ©couvrir notre courage et notre force.

Mais les rituels de passage conscients et cadrés se font rares !

C’est cela que nous irons chercher au cours de ce stage initiatique.

Lorsque nous dĂ©cidons de changer en refusant de devenir victimes, nous venons de choisir de voir la vie avec l’œil de l’aigle. Si vous vous laissez conduire sur le chemin de vos Ă©motions, si vous les acceptez et les regardez en face, alors vous pourrez guĂ©rir une belle blessure et vous arrĂŞterez de laisser fuir votre Ă©nergie.

Recentrer l’Ă©nergie de façon positive nous fait dĂ©passer nos comportements mĂ©diocres. Cela nous mène Ă  de nouveaux paliers de transformation de nos expĂ©riences.

Nous transportons d’invisibles fardeaux oĂą sont enfermĂ©s nos limitations, nos pensĂ©es nĂ©gatives et nos blessures Ă©motionnelles. Parfois, Ă  travers des rituels, nous pouvons dĂ©nouer nos schĂ©mas de peurs ou dĂ©mĂŞler les fils de nos limitations.

A chaque fois que nous Ă©liminons une idĂ©e catĂ©gorique qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e par notre peur de ce qui ne nous est pas familier, Ă  chaque fois que nous laissons tomber une croyance limitante, nous brisons une chaĂ®ne d’Ă©nergies bloquĂ©es.

La réalité personnelle se construit à travers ces croyances mentales, et nos conditionnments limitants. La vie répond en nous mettant au défi et en nous reproposant les mêmes épreuves, montrant les attitudes positives ou négatives que nous avons incorporées dans notre façon de nous construire.

Chacun répond à cela de façon spécifique.

Une des plus terribles limitations est la peur. La peur est quelque chose que nous crĂ©ons dans notre imaginaire, la plupart du temps. Autant elle peut amener de la vigilance et de la survie en cas de danger rĂ©el, autant, lorsqu’il s’agit d’une construction mentale, elle bloque, perturbe, voire met en danger….

Nous allons affronter nos peurs et nos croyances, grâce Ă  un Tiyoweh, afin de devenir libre et heureux, en pleine conscience de nos potentiels et de notre rayonnement, afin d’ĂŞtre bien, tout simplement.

Vous avez des interrogations concernant ce stage ? Voyez ici les TĂ©moignages

Pour qui ?

Ce stage est mixte, réservé aux personnes majeures.

Les buts, les objectifs :

  • recentrer notre Ă©nergie
  • apprendre Ă  guĂ©rir le passĂ© et tous ses regrets
  • n’avoir aucune peur du futur
  • se concentrer sur la pleine conscience et ĂŞtre pleinement prĂ©sent Ă  tout moment
  • dĂ©couvrir quelle direction nous gouverne
  • dĂ©couvrir quel animal totem nous pouvons invoquer pour sortir du doute ou du brouillard Ă©motionnel
  • traiter sa direction dans la roue mĂ©decine et commencer Ă  percevoir les autres directions dans lesquelles nous devons aller.

Que pourrez-vous traiter ?

  • les peurs qui vous empĂŞchent d’avancer
  • les croyances limitantes
  • la perte d’Ă©nergie
  • le manque de conscience de soi et de confiance en soi
  • l’angoisse d’abandon, du manque, de la solitude
  • l’envahissement des pensĂ©es parasites
  • l’incapacitĂ© Ă  entrer en silence intĂ©rieur
  • l’incohĂ©rence entre dĂ©sirs et rĂ©alitĂ©s.

Le programme :

  • dĂ©couvrir les 4 grands pouvoirs liĂ©s aux 4 directions lors de la construction de sa propre roue mĂ©decines.
  • dĂ©couverte des lois sacrĂ©es chamaniques
  • dĂ©couverte de l’animal totem qui guide nos pas dans notre direction principale
  • crĂ©ation de son cercle de protection avec les bourses mĂ©decines
  • tiyoweh (technique amĂ©rindienne de connexion avec la nature profonde tant humaine que terrestre, dure de la fin d’après-midi de la première journĂ©e Ă  14h de la dernière )
  • dĂ©briefing

Les conditions d’encadrement

Lors de ce stage vous serez guidés par Sylvie Micheli, psychologue, victimologue et Femme-Médecines

Pourquoi suis-je Ă  mĂŞme de vous proposer cette initiation ?

Tout d’abord parce que je l’ai vĂ©cue moi-mĂŞme, Ă  plusieurs reprises, que ce soit en France ou aux USA. Les hommes-mĂ©decines des tribus m’ont donnĂ© il y a quelques annĂ©es, l’autorisation de pratiquer, en France, cette technique ancestrale rĂ©servĂ©e. Il n’est pas possible pour un europĂ©en de conduire un Tiyoweh sans l’avoir pratiquĂ© sur les terres amĂ©rindiennes et sans en avoir obtenu l’autorisation prĂ©alable, par l’homme-mĂ©decines qui vous a initiĂ©.

Les autorisations sont difficiles Ă  obtenir, il faut pour cela avoir atteint un niveau de Femme ou Homme-MĂ©decine très important, afin de garantir la sĂ©curitĂ© des participants. Cela demande du temps et beaucoup de travail. Le Tiyoweh est une pratique ancestrale, très puissante, et cela demande Ă©normĂ©ment d’Ă©nergie au conducteur, jour et nuit.

Les conditions matérielles

Ce stage aura lieu

Ce week-end intense qui dĂ©marrera le , ne sera proposĂ© qu’une fois par an.

Le repas du samedi midi est partagé, chacun amenant quelque chose.

Il faudra être vêtu confortablement, amener un coussin, de l’eau et de quoi noter. Le reste du matériel à apporter vous sera notifier ultérieurement par mail, après votre inscription.

Le prix du stage est fixé à 350 euros par personne

si vous souhaitez le coupler avec le stage immersion en terres amérindiennes qui est à 350 € également, une remise de 80 € vous sera faite donc le stage du jeudi au dimanche sera à 620 euros au lieu de 700 €

L’inscription préalable est obligatoire. Pour cela vous devez imprimer ou recopier le bulletin d’inscription ci-dessous et envoyer un chèque d’acompte de 250 euros, ordre de MICHELI (sans prénom), qui ne sera encaissé que si vous ne venez pas au stage. Il vous sera rendu à votre arrivée.

Ce stage a lieu dans l’Hérault Il peut également avoir lieu n’importe où en France ou à l’étranger. Si cela vous intéresse d’en organiser un près de chez vous (et d’en profiter gratuitement), merci de contacter plumedelouve.médecines@gmail.com pour les conditions.

Pourquoi allez-vous vous inscrire ?

Parce que vous en avez assez de rĂŞver votre vie et de ne pas la vivre.

Parce que vous voulez contacter votre pouvoir personnel pour faire Ă©voluer votre vie dans la bonne direction

Parce que vous en avez assez d’ĂŞtre gouvernĂ© par vos peurs et vos croyances limitantes

Parce que vous êtes joueur et que vous voulez vous montrer à vous même que vous êtes capables de vous dépasser.

Conclusion

N’hĂ©sitez pas Ă  vous inscrire en imprimant ou recopiant le bulletin d’inscription ci-dessous et en envoyant un chèque d’acompte de 250 euros.

Message de mon guide du 27 mars 2021 (retrouvez les tous sur le groupe privé fb : le guide de Plume)

J’aime venir la nuit, parce qu’elle est pleine de silence.

La nuit enveloppe tout de mystère, l’herbe sent le frais, les étoiles scintillent, la lune observe. La nuit raconte le jour.

Et en l’absence de soleil, de lumière, les ombres jouent et envahissent l’espace.

Alors la nature se met à parler, raconte, transcende. Les ombres se projettent, bougent avec le vent, s’unissent avec la lumière des astres.

Le monde de la nuit t’oblige à ouvrir ton espace intérieur, profond et à le visiter.

Si tu es en paix à l’intérieur, l’obscurité est apaisante, rassurante, bienveillante. Si tu n’es pas en paix, elle vient soumettre à ton conscient toutes les peurs, les angoisses, les bruits que tu fuis. L’exploration de tes mystères, de tes mondes souterrains, de ta grotte peut se faire de façon aventurière.

Tu vas y rencontrer de vieilles mémoires, des souvenirs, des envies oubliées, des illusions brisées, mais surtout tu y découvriras tes rêves, tes envies inassouvies, tes projets enfouis qu’il ne tiendra qu’à toi de déterrer et de faire vivre.

La nuit te montre tes talents, tes capacités, ton adaptation, ton féminin. La nuit peut être vécue comme une épreuve ou comme une félicité.

Je sais que tu aimes la nuit, tout comme moi.

Chaque bruit est plus intense, chaque silence plus apaisant. Le moindre effleurement prend une dimension unique. La nuit peut être associée à la solitude.

Beaucoup de personnes pensent que la solitude est désagréable. Ça n’est pas vrai.

La solitude c’est le contact que tu peux avoir avec toi-même, sans parasitage. La solitude c’est l’espace-temps qui n’appartient qu’à toi seul, un instant et un lieu que tu peux remplir comme tu le veux, de plein ou de vide.

La nuit, la solitude, ça n’est pas le silence. Si tu écoute la nuit, tu y entendras des bruits qui ne s’entendent pas en journée.

Tu entendras le tronc de l’arbre grincer sous la caresse du vent, l’insecte partir à l’aventure, ton cœur battre…

Crois-tu vraiment que cela est possible en plein jour ?

La nuit, c’est également la caresse sur le corps, la sensualité, la sexualité. Ce sont les chuchotements ou les cris étouffés, ce sont les rires et les sourires, les mains qui se cherchent et les yeux qui se trouvent. La nuit c’est l’amour.

J’aime la nuit. C’est beau, c’est doux, c’est tendre. La nuit c’est la métamorphose, c’est l’eau qui devient glace ou rosée, c’est l’espace de création, c’est l’alchimie des émotions.

La nuit c’est l’informe qui devient forme, c’est le chant du rossignol, le battement d’aile de la chouette, l’étoile qui traverse le ciel.

La nuit c’est l’insondable, c’est le mystère, c’est le Grand Tout.

J’aime la nuit. Et vous ?

tous droits rĂ©servĂ©s sur ce texte en France et Ă  l’Ă©tranger.

A bientĂ´t

TĂ©lĂ©charger le bulletin d’inscription ci-dessous